L'ANSM cherche à restreindre l'accès à la codéine

L'ANSM cherche à restreindre l'accès à la codéine

Mélanie Maziere
| 12.06.2017
  • Médicaments

Face à l'augmentation des détournements d'usage de médicaments contenant de la codéine à des fins récréatives, en particulier par des adolescents, l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) cherche à restreindre un « accès trop facile ».

Les premiers signalements d'un usage détourné de médicaments contenant de la codéine datent de 2013, selon l'ANSM. Ainsi, en 2016, elle constate une hausse de « demandes de délivrance suspectes...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Vente en ligne

À la Une Ventes sur Internet : pourquoi ça coince Abonné

La pharmacie en ligne serait-elle un sport de riches ? Au regard des moyens financiers et humains qu’elle requiert, des besoins en trésorerie qu’elle mobilise, de l’espace qu’elle nécessite, il est clair que cette activité n’est pas à la portée de tous. Semée d’obstacles juridiques et réglementaires, la route des e-pharmacies s'apparente au parcours du combattant. 3

Partenaires