Évolution de la rémunération : le compte n’y est toujours pas

Évolution de la rémunération : le compte n’y est toujours pas

Christophe Micas
| 06.07.2017
  • Argent

La nouvelle réunion de négociations avec l’assurance-maladie sur l’évolution de la rémunération qui s’est tenue hier n’a toujours pas permis d’aboutir. L’enveloppe proposée pour accompagner cette réforme est jugée insuffisante par les syndicats.

Quelque 200 millions d'euros : c'est le montant mis sur la table par l'assurance-maladie pour accompagner la nouvelle étape de l'évolution de la rémunération des pharmaciens. Une enveloppe qui ne convient pas aux syndicats d...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 6 Commentaires
 
Pascal Pharmacien 07.07.2017 à 11h34

De toute façon, comme les négociations se faisant toujours à "enveloppe constante", ce qui est donné d'un coté et repris de l'autre.
Et sur le terrain ça se concrétise par quelque pharmacies qui Lire la suite

Répondre
 
Dr Gnon Pharmacien 07.07.2017 à 12h33

D'où l'idée de reprendre , pas à la sécu , mais aux labos qui de toute façon se feront raboter leurs marges et rechignent à s'implanter en masse . Les remises ont été à nous dans le passé , pour Lire la suite

Répondre
 
Sylvie P Pharmacien 08.07.2017 à 18h57

c'est justement pour ça que ça traine, vu qu'on leur demande une clause de revoyure intégrant de nombreux critères

Répondre
 
Dr Gnon Pharmacien 06.07.2017 à 17h38

Nouveau concept . S'il n'y a pas de budget suffisant de la sécu , on peut nous laisser des compensations venues d'ailleurs comme moins de limites de remise sur le remboursé princeps , TFR et Lire la suite

Répondre
 
lionel v Pharmacien 06.07.2017 à 19h39

Généraliser auprès de la cnam la gestion des pathologies bénignes par les officinaux avec prise en charge sécu de l'acte intellectuel du pharmacien et des médicaments délivrés.

Répondre
 
Hélène T Pharmacien 11.07.2017 à 11h44

mauvaise idée ,restons des pharmaciens avec nos connaissances et nos limites en matière de conseil; un bon conseil c'est parfois ne rien vendre. Nous ne vendons plus de médicaments , nos rayons Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Cambriolage

Les agressions contre les pharmaciens ont quasiment triplé en un an

La multiplication des cambriolages et des attaques de pharmacies, relatée par la presse, viennent confirmer les chiffres enregistrés par l’Ordre des pharmaciens. Le 15 février, en tentant de se défendre, un pharmacien de... 1

Partenaires