Italie : le vaccin contre la rougeole devient obligatoire à l'école

Italie : le vaccin contre la rougeole devient obligatoire à l'école

Marie Bonte
| 22.05.2017
  • Vaccination

Le gouvernement italien vient de rendre obligatoire plusieurs vaccins, dont celui contre la rougeole, pour pouvoir inscrire des enfants à l'école.

En Italie, un décret rend obligatoires certains vaccins qui étaient jusqu'à présent seulement conseillés, comme ceux contre la rougeole ou la méningite. Au total 12 vaccins sont désormais obligatoires : poliomyélite, diphtérie, tétanos, hépatite B, Hæmophilus B, méningite B et C, rougeole, rubéole, oreillons,...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 2 Commentaires
 
Francois-Marie P Médecin ou Interne 22.05.2017 à 20h51

Il ne s'agit pas de critiquer le principe de la vaccination (et pour ceux qui ne me croiraient pas je rappellerai que le rapport bénéfice/risques de la variole vs le vaccin ne fait guère de Lire la suite

Répondre
 
LAURIANNE M Pharmacien 22.05.2017 à 17h32

des épidémies de maladies qui devraient être éradiquées depuis longtemps, et il y a encore des gens pour contester l'obligation de vaccination. Ceux la devraient être jugés pour mise en danger de la Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires