Cyberattaque : l'officine résiste

Cyberattaque : l'officine résiste

Marie Bonte
| 15.05.2017
  • Hacker

Contrairement à son homologue britannique qui a été l'une des cibles privilégiées du logiciel de rançon, le système de santé français n’a pas été touché par cyberattaque mondiale perpétrée ce week-end. Il est toutefois recommandé aux pharmaciens et à leurs équipes de redoubler de vigilance.

Aucune attaque n’est à ce jour signalée dans les officines. Ni sur les logiciels métier, ni sur le DP. Bien que n’étant pas tenues, jusqu’à présent, à des obligations de protection spécifique...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 3 Commentaires
 
JEAN FRANCOIS C Pharmacien 15.05.2017 à 17h13

il se trouve heureusement que la plupart des logiciels métier ne sont pas sous zindozs et que la France soit peut touchée ... sinon, vu la protection de certains officinaux ce serait beaucoup plus Lire la suite

Répondre
 
Dr Gnon Pharmacien 16.05.2017 à 12h24

Parait que : Zindo 10 semble avoir mieux résisté , les mises à jour arrêtées des anciennes versions devraient être réactivées . Faut de vrais antivirus ( payants ? ) même si l'efficacité n'est pas Lire la suite

Répondre
 
Dr Gnon Pharmacien 15.05.2017 à 17h04

Le pharmacien doit maitriser personnellement son niveau de protection : trop bas c'est risqué , trop élevé et ça échappe à la pharmacie , car compter sur un prestataire débordé à la moindre alerte Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires