Un entretien avec le Pr François Chast, président du Cespharm - « Le Cespharm, boîte à outils du pharmacien »

Un entretien avec le Pr François Chast, président du Cespharm« Le Cespharm, boîte à outils du pharmacien »

Didier Doukhan
| 27.03.2017

Le Pr. François Chast, président du Comité d'éducation sanitaire et sociale de la pharmacie française (Cespharm) détaille, pour le « Quotidien » l'ensemble des actions et missions menées par son comité. Il explique également, comment le pharmacien, s'il utilise les outils mis en place par le Cespharm, peut mettre en pratique son ambition de professionnel de santé au service de la prévention.

  • Chast

Le Quotidien du pharmacien. — Comment décririez-vous le rôle que le pharmacien doit jouer en matière de prévention ?

Pr François Chast. - Les pharmaciens d’officine ont une place à part dans la santé publique. Parmi les missions définies à l’article L. 5125-1-1A du code de la santé publique, celles qui entrent plus particulièrement dans le domaine de la prévention sont les suivantes : la contribution aux soins de premier recours pour prévenir une...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Médecin

Eure-et-Loir : le combat des pharmaciens contre une généraliste propharmacienne

Le syndicat des pharmaciens d’Eure-et-Loir conteste devant la justice l'autorisation accordée à une médecin généraliste de délivrer des médicaments. C’est avant tout contre un anachronisme que se battent les pharmaciens... 5

Partenaires