Une proposition de loi du Sénat - Le retour controversé du diplôme d’herboriste

Une proposition de loi du SénatLe retour controversé du diplôme d’herboriste

29.05.2012

Une proposition de loi visant à rétablir le diplôme d’herboriste sera étudiée au Sénat à l’automne. Elle provoque déjà une levée de boucliers de la part des représentants officinaux, notamment du côté de l’Ordre des pharmaciens et de l’Académie de pharmacie.

  • Une profession en voie de disparition, qui pourrait renaître

MIEUX protéger les consommateurs en encadrant la vente de plantes médicinales, tel est l’objectif de la proposition de loi visant à rétablir le diplôme d’herboriste. Déposée par le sénateur PS du Finistère, Jean-Luc Fichet, elle provoque l’ire des instances représentant les officinaux. En effet, depuis la suppression du métier d’herboriste, en 1941, sous le maréchal Pétain, le monopole de la vente de plantes médicinales est réservé aux seuls pharmaciens. Mais, s’il existe 339 plantes...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ameli

Déclaration des ROSP : le délai est prolongé

Les pharmaciens retardataires ont jusqu’au 29 mars - au lieu du 18 mars - pour déclarer les nouvelles ROSP. La saisie sur « Amelipro » des nouvelles ROSP des pharmaciens est prolongée jusqu’au 29 mars 2019 à la place du 18 mars... Commenter

Partenaires