Évolution de la rémunération - En route vers l’honoraire

Évolution de la rémunérationEn route vers l’honoraire

05.01.2012

Depuis plusieurs années, les syndicats d’officinaux réclamaient une révision de leur mode de rémunération. En effet, dans un contexte de baisses de prix et de volume lié à la maîtrise des comptes sociaux, qui devrait durer pendant encore de nombreuses années, le système de marge dégressive lissée (MDL) actuel ne paraît plus adapté. Après d’âpres discussions entamées l’an passé, le gouvernement a enfin donné son feu vert pour une nouvelle rémunération, reposant en partie sur des honoraires.

  • La mise en place d’un nouveau système se fera progressivement

LA MISE en place d’une nouvelle rémunération pour les pharmaciens avance à petits pas. Entamée en mai 2010, elle pourrait enfin trouver son issue au cours de l’année qui commence. Que de chemin parcouru en un an et la proposition faite par Roselyne Bachelot, lorsqu’elle était ministre de la Santé, d’augmenter de 3 centimes d’euro le forfait à la boîte, assortie de TFR. Une proposition loin de faire l’unanimité au sein de la profession. Et puis, au début de l’année 2001, alors que les...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Téléconsultation : bientôt sur vos écrans Abonné

Une démarche inédite pour la profession. À la suite des médecins, les pharmaciens pourront désormais proposer une téléconsultation à leurs patients. Un avenant conventionnel fixe depuis le 6 décembre les conditions d’exercice de ce nouveau service à l’officine. Commenter

Partenaires