Première année commune aux études de santé - Les étudiants en pharmacie, « grands perdants de la réforme »

Première année commune aux études de santéLes étudiants en pharmacie, « grands perdants de la réforme »

16.06.2011

Un an après la mise en place de la réforme de la première année commune aux études de santé (PACES), les cinq associations d’étudiants en santé détaillent ses « ratés » et réclament des améliorations. De leur côté, les doyens ont conscience des insuffisances de la réforme et travaillent à une refonte pour la rentrée prochaine.

  • Un bilan plutôt négatif au terme de la première année de la réforme

« IL RESTE encore beaucoup d’efforts à faire. » C’est le constat que dressent les étudiants en santé sur la réforme de leur première année. Grâce à une enquête menée dans les 38 universités concernées, la fédération des associations générales étudiantes (FAGE) a mis en lumière « un certain nombre de dysfonctionnements » : programmes surchargés au premier semestre, réduction, voire suppression d’enseignements dirigés, sureffectifs des groupes de travaux dirigés (jusqu’à 200 étudiants),...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Rentrée 2017 : préparez vos rayons !-0
Dossier web

Rentrée 2017 : préparez vos rayons !

Hormis pour les pharmacies des zones touristiques, la période estivale est souvent un moment de l'année où l'activité est plus calme. L'occasion pour faire le tri sur ses rayons et de réfléchir à leur composition pour les prochains mois. Ce dossier passe en revue les marchés à ne pas négliger pour réussir sa rentrée.

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.