À la Une - Biosimilaires : une économie à partager

À la UneBiosimilaires : une économie à partager

Mélanie Maziere
| 12.09.2019

Fer de lance de la substitution biosimilaire, l’Union des groupements de pharmaciens d’officine (UDGPO) et la chambre syndicale des groupements et enseignes de pharmacies (FEDERGY) viennent de mettre au point un modèle économique original apte à favoriser le développement des biosimilaires en ville. Bien accueillie par les syndicats de pharmaciens, les fabricants et les étudiants en pharmacie, cette proposition doit encore être soumise aux autorités de tutelle.

  • bs
  • Réunion organisée par l'UDGPO et FEDERGY

L’idée ? S’appuyer sur l’expérimentation menée à l’hôpital consistant à inciter à la prescription de biosimilaires délivrés en ville pour trois molécules : l’étanercept (Enbrel), l'adalimumab (Humira) et l’insuline glargine (Lantus). Les services participant à l’expérimentation se voient reverser 30 % de l’économie engrangée. C’est exactement ce que l’UDGPO et FEDERGY ont imaginé pour lever les freins à la substitution biosimilaire en ville tout en répondant à l...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Coronavirus : vers une crise de la production des médicaments ?-0

Coronavirus : vers une crise de la production des médicaments ?

Selon l'Académie nationale de pharmacie, 80 % des principes actifs utilisés dans les médicaments sont fabriqués hors de l'Europe, et principalement en Asie. La Chine est un très grand pourvoyeur, mais son économie tourne au... Commenter

Partenaires