Et si l’hôpital boostait le marché de ville ?  Abonné

Par
Mélanie Maziere -
Publié le 12/09/2019
C’est le pari des autorités de tutelle. Les biosimilaires ont pris leur essor à l’hôpital mais se montrent encore timides en ville. Pour changer la donne, les pouvoirs publics comptent sur le pouvoir d’influence de la prescription hospitalière de médicaments délivrés en ville.

Selon une analyse* de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) parue au début du mois, « l’hôpital, premier prescripteur de ces médicaments, joue un rôle clé pour leur diffusion en ville ». Et le marché de ville en a bien besoin.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte