Androcur - Une prescription exclusive dans l’AMM

AndrocurUne prescription exclusive dans l’AMM

Mélanie Maziere
| 13.09.2018

Le risque de méningiome est multiplié par 7 après six mois d’exposition à l’acétate de cyprotérone (Androcur), et par 20 après 5 ans. Un risque connu depuis 2011 mais quantifié récemment par l’étude de l’assurance-maladie avec le service neurochirurgie de l’hôpital Lariboisière. Un comité scientifique spécialisé temporaire (CSST), mis sur pied par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a demandé aux sociétés savantes d’établir des recommandations d...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Rémunération

Économie : 100 millions d'euros de perte en 2018 selon la FSPF

La Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) dresse à son tour le bilan économique des neuf premiers mois de la mise en place de la nouvelle rémunération. S’appuyant sur les chiffres fournis par IQVIA... 5

Partenaires