Médication officinale - Dans l'attente d'un nouveau souffle

Médication officinaleDans l'attente d'un nouveau souffle

Marie Bonte
| 03.04.2018

Difficile, sur un marché en l’automédication en berne et en butte aux attaques des pouvoirs publics, de s’imaginer un développement de la médication officinale qu’appellent pourtant de leurs vœux les industriels, comme la majorité des patients.

  • otc

La médication officinale serait-elle au seuil d’un grand bouleversement ? Rien n’est moins sûr. Car même si un récent sondage Odoxa, mené pour l’OCP, en partenariat avec « Le Quotidien du Pharmacien » et le groupe Ebra, révèle que 70 % des Français sont favorables à la prescription par le pharmacien de médicaments jusqu’alors soumis à l’ordonnance d’un médecin, le manque de volonté politique freine de toute évidence le développement de la médication officinale, ou tout...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Prescription électronique

À la Une Ordonnance électronique : c'est pour quand ? Abonné

En chantier depuis plusieurs années, l’application de l’e-prescription va s’accélérer, une évolution rendue nécessaire par la sécurisation de la transmission des ordonnances. Mais aussi par l'encouragement des professionnels de santé à la coordination des soins. Commenter

Partenaires