À la une - Coup de chaud sur les marques ombrelles

À la uneCoup de chaud sur les marques ombrelles

Marie Bonte
| 01.03.2018

Dans ses nouvelles recommandations, l’ANSM interdit de facto les marques ombrelles, mettant fin à plusieurs années de confusion, voire de risques potentiels pour le patient. Une décision qu’appelaient implicitement de leurs vœux les pharmaciens. Ils s’apprêtent désormais à reprendre la main sur ce rayon, bien décidés à jouer leur rôle de conseil.

  • ansm

La profession salue l’interdiction des marques ombrelles prononcée le 22 février par l'Agence nationale du médicament (ANSM). La mesure met un terme à l’opacité qui entourait la dénomination de ces produits.

« Une sage décision », « juste et raisonnée », « une bonne idée, enfin ! », s’exclament les pharmaciens sur notre site, à l’annonce de l’Agence du médicament qu’ils remercient « en toute sincérité », sans l’ombre d’une ironie...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Passation

À la Une Que faut-il attendre du nouveau ministre de la Santé ? Abonné

Après plus de deux ans et demi passés à la tête du ministère de la Santé, Agnès Buzyn vient de quitter ses fonctions pour se lancer à la conquête de Paris. Lui succède un autre médecin hospitalier, Olivier Véran, député et rapporteur général de la commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale. À ce titre, le nouveau ministre de la Santé était l'un des interlocuteurs privilégiés des... 1

Partenaires