Botulisme : la déclaration doit rester obligatoire

Botulisme : la déclaration doit rester obligatoire

Charlotte Demarti
| 06.02.2018
  • Botulisme

Bien que le botulisme soit une maladie rare, il est toujours observé en France et il est nécessaire de maintenir son statut de maladie à déclaration obligatoire, selon un état des lieux publié dans le « Bulletin épidémiologique hebdomadaire ».

Le botulisme est une maladie rare, avec une moyenne de 18 cas chaque année en France. Mais il reste une maladie sévère : 75 % des patients ont été hospitalisés et deux sont décédés au cours de la période 2013...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires