Durogesic : Janssen condamné à 25 millions d'euros d'amende

Durogesic : Janssen condamné à 25 millions d'euros d'amende

Mélanie Maziere
| 20.12.2017
  • Durogesic

Dans une décision rendue publique ce matin, l'Autorité de la concurrence sanctionne le Laboratoire Janssen-Cilag, et sa maison mère Johnson & Johnson, à une amende de 25 millions d'euros « pour avoir empêché puis limité le développement des médicaments générique de Durogesic ».

Le début de l'affaire remonte à 2009. Le 6 mars, le génériqueur Ratiopharm saisit l'Autorité de la concurrence pour qu'elle examine des pratiques de Janssen-Cilag, qui feraient...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 2 Commentaires
 
albert w Médecin ou Interne 20.12.2017 à 21h33

Que l' on arrête d' em..... les médecins avec les génériques qui n' apportent rien aux soins, mais sont une invention des financiers de la SS.
L ' affaire du Lévothyrox n' apporte donc aucune pensée Lire la suite

Répondre
 
YVES M Pharmacien 23.12.2017 à 17h49

pourquoi vous obstinez vous dans ce cas à marquer 'non substituable' ? Qu'on arrête d'em..... les pharmaciens avec ces deux mots qui tuent la crédibilité du générique.

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Stock médicaments

À la Une Hausse des ruptures de stock : quelles solutions ? Abonné

Le nombre signalement de ruptures de stock de médicaments d’intérêt thérapeutique majeur a augmenté de 30 % en 2017. Si les chiffres ne sont pas encore consolidés, la tendance inquiète. L’agence du médicament détaille les solutions qu’elle met en place pour garantir l’accès aux soins. 2

Partenaires