Recul de la rémunération en octobre

Recul de la rémunération en octobre

Christophe Micas
| 01.12.2017
  • Rémunération

Mois après mois, la situation économique de l'officine s'enfonce un peu plus dans le rouge. Les derniers chiffres communiqués par IMS Pharmastat et présentés par l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) font état d'une perte d'environ 125 millions d'euros par rapport à l'année dernière.

Entre janvier et octobre 2017, la rémunération du réseau officinal a perdu près de 125 millions d'euros de rémunération par rapport à l'année dernière. C'est 4...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 2 Commentaires
 
EDOUARD V Pharmacien 02.12.2017 à 22h33

Ce qui nous sauve encore ce sont les marges sur les génériques, dont les prix cependant ne font que baisser; nous avons encore les moyens de distribuer les médicaments, certainement plus ceux Lire la suite

Répondre
 
PHILIPPE L Pharmacien 01.12.2017 à 19h28

Heureusement, grâce à la signature de l'avenant 11 par Gilles Bonnefond , en 2018, on ne rattrapera rien mais on perdra moins vite. Ou comment parler d'une situation économique difficilesans l'avoir Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Notice

Autotests : des notices à revoir, selon l'Académie de pharmacie

Les notices de plusieurs autotests commercialisés en pharmacie sont inexactes et de nature à rassurer ou inquiéter à tort les usagers, pointe une étude de l’Académie de pharmacie. Autotests VIH, tétanos, allergie, anémie… Des... 3

Partenaires