Déserts médicaux - Le coup de gueule d'un maire pharmacien

Déserts médicauxLe coup de gueule d'un maire pharmacien

Mélanie Maziere
| 27.11.2017

Alors que le débat a fait rage lors de l’examen du PLFSS 2018 en première lecture au Sénat autour des déserts médicaux, puis au 100e congrès des maires la semaine dernière, le maire d’Eauze et conseiller départemental du Gers Michel Gabas souligne les difficultés des élus locaux pour convaincre des médecins de s’installer en zone fragile.

En tant qu’élu local, Michel Gabas s’inquiète des déserts médicaux qui mettent en difficulté ses administrés. En tant que pharmacien, il porte un regard acéré sur le système de santé et dénonce la détérioration du service public liée directement à ces déserts médicaux. Sous la forme d’une lettre adressée au Premier ministre Édouard Philippe, et en copie notamment à la ministre de la Santé Agnès Buzyn, il lance un « coup de gueule » pour que l’État prenne ce problème « à bras...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Passation

À la Une Que faut-il attendre du nouveau ministre de la Santé ? Abonné

Après plus de deux ans et demi passés à la tête du ministère de la Santé, Agnès Buzyn vient de quitter ses fonctions pour se lancer à la conquête de Paris. Lui succède un autre médecin hospitalier, Olivier Véran, député et rapporteur général de la commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale. À ce titre, le nouveau ministre de la Santé était l'un des interlocuteurs privilégiés des... 1

Partenaires