Un marqueur pour évaluer des médicaments - Un mauvais sommeil pourrait être un signe précoce d’Alzheimer
Brève

Un marqueur pour évaluer des médicamentsUn mauvais sommeil pourrait être un signe précoce d’Alzheimer

13.09.2012

Étudiant un modèle murin du stade préclinique de la maladie d’Alzheimer, des chercheurs ont montré que l’agrégation d’amyloïde-bêta (A-bêta) dans le cerveau entraîne une détérioration du cycle veille-sommeil avec raccourcissement du sommeil. Si cette perturbation du sommeil est aussi présente durant la phase préclinique chez les patients, elle pourrait constituer un marqueur pour évaluer l’efficacité des nouveaux traitements.

  • Agrégation d’amyloïde bêta

« SI LES ANOMALIES du sommeil débutent aussi tôt dans l’évolution de la maladie d’Alzheimer, ces changements pourraient nous procurer un signe facilement décelable de la pathologie. Alors que nous commençons à traiter les patients atteints d’Alzheimer avant la survenue de la démence, la présence ou l’absence de troubles du sommeil pourrait être un indicateur rapide pour évaluer le succès des nouveaux traitements », explique le Pr David Holtzman, qui a dirigé ce travail à l’université...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
formation

DPC : 88 % des titulaires se sont formés sur 3 ans

Plus de 24 000 titulaires ont effectué au moins une formation validant pour le DPC sur la période triennale 2017-2019. L’heure du bilan du développement professionnel continu (DPC) a sonné, en cette fin de période triennale... Commenter

Partenaires