Téléphone portable - Pas de lien entre usage prolongé et cancer
Brève

Téléphone portablePas de lien entre usage prolongé et cancer

27.10.2011

L’USAGE prolongé d’un téléphone portable n’augmente pas le risque de cancer du cerveau, selon une vaste étude conduite sur 18 ans au Danemark, et publiée en ligne par le « British Medical Journal ». Cependant, la durée quotidienne d’utilisation du téléphone n’est pas connue. Les chercheurs n’excluent pas qu’une augmentation du risque apparaisse chez les très gros utilisateurs. Fin mai, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) avait classé les radiofréquences de téléphonie...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
DMP

DMP : le cap des trois millions d'ouvertures est franchi

Près de cinq semaines après le lancement officiel du dossier médical partagé (DMP) par les pouvoirs publics, trois millions de Français ont en déjà créé un. Et 4 sur 10 ont choisi de le faire dans leur officine.... 5

Partenaires