Dermatologie pratique - La peau qui… se couvre de poils

Dermatologie pratiqueLa peau qui… se couvre de poils

Pr Philippe Humbert
| 21.11.2019

Les poils en excès, cela ne se voit pas chez l’homme, car il accueille de la pilosité sur les zones androgénodépendantes, et les zones non androgénodépendantes. Chez la femme, des poils anormaux définissent des situations cliniques différentes.

  • Hyperpilosité dermocorticoides
  • hyperpilosité
  • hyperpilosité ciclosporine

La première situation clinique sur laquelle la médecine peut agir médicalement est :

L’hirsutisme

Définition : Hyperpilosité androgéno-dépendante caractérisée par l'apparition de poils dits testoïdes (durs et noirs) au niveau des zones normalement glabres, comme le visage sur les branches montantes des maxillaires, le menton, la lèvre supérieure, le conduit auditif externe, mais aussi le thorax au niveau de la ligne inter-mammaire, de la zone péri-aréolaire....

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
pharmacien

Intervention pharmaceutique : les modalités se précisent

Les syndicats et l’assurance-maladie ont commencé hier leurs discussions sur les modalités de mise en œuvre de l’intervention pharmaceutique. Le marathon a commencé : il devrait aboutir à la signature de l’avenant 20 d’ici à la... 4

Partenaires