Addictions, autisme, dépression... - Quand le microbiote intestinal « manipule » le cerveau

Addictions, autisme, dépression...Quand le microbiote intestinal « manipule » le cerveau

Hélia Hakimi-Prévot
| 09.09.2019

Trois grands modes d’interactions - neurologique, hormonal et immunitaire - régissent les liens entre le cerveau, le tube digestif et ses bactéries. La recherche sur ces interactions avance à grand pas mais ne permet pas encore d’améliorer la prise en charge thérapeutique.

  • microbiote

Le tube digestif fabrique des neurotransmetteurs qui modifient l’activité cérébrale. Les bactéries intestinales peuvent, ainsi, moduler le fonctionnement du cerveau et influencer notre comportement. Par ailleurs, face à un stress, certains mécanismes hormonaux (tels que l’augmentation du taux de cortisol) viennent également modifier les contractions du tube digestif qui interagit alors directement avec le cerveau. Enfin, « le microbiote intestinal module nos cellules immunitaires...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
LEEM

Les entreprises du médicament veulent renouer avec les pharmaciens

Le LEEM, organisation professionnelle des entreprises du médicament, s'est fixé l'objectif de revaloriser ses relations de travail avec les professionnels de santé, au premier rang desquels il cite les pharmaciens. Parmi les... Commenter

Partenaires