Aller au-delà des bêta-2-agonistes à la demande - L’asthme léger, pas si évident à traiter

Aller au-delà des bêta-2-agonistes à la demandeL’asthme léger, pas si évident à traiter

Dr Irène Drogou
| 11.06.2019

Le traitement de l’asthme léger est remis en question depuis les études SYGMA1 et 2 de 2018. Deux nouvelles études présentées au congrès de l’American Thoracic Society à Dallas confirment que les bêta-2-agonistes de courte durée d’action ne suffisent pas. Le traitement à la demande par l’association de glucorticoïdes (GC) et de bronchodilatateurs inhalés est une alternative… parmi d’autres.

« Comment devrions-nous traiter les patients avec un asthme léger ? », titre l’éditorialiste dans « The New England Journal of Medicine » à propos des études Novel START et SIENA présentées le 19 mai au congrès de l’American Thoracic Society (ATS) à Dallas.

La question a de quoi surprendre tant l’asthme léger est fréquent et les recommandations internationales consensuelles. Pourtant, la prise en charge de cette pathologie est loin d’être optimale à...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
non substituable

Les nouvelles règles pour le « non substituable »

Les cas où la mention « non substituable » (NS) peut être apposée sur l'ordonnance par le prescripteur viennent d'être définis par un arrêté paru aujourd'hui au « Journal officiel ». Voulues par la ministre de la Santé, Agnès... 8

Partenaires