Une nouvelle étude le confirme dans la population gay - Charge virale indétectable du VIH = zéro transmission

Une nouvelle étude le confirme dans la population gayCharge virale indétectable du VIH = zéro transmission

Charlène Catalifaud
| 13.05.2019

Une personne séropositive pour le VIH sous traitement efficace ne transmet plus le virus. Tel était le message de la Conférence mondiale sur le sida qui s'est tenue à Amsterdam l'année dernière, résumé avec la formule U = U (undetectable = untransmittable). Une nouvelle étude parue dans « The Lancet » vient appuyer ce message en démontrant l'absence de transmission dans la population gay.

« Ces résultats confirment ainsi les données de l'étude HPTN 052 publiée en 2011, qui a instauré le traitement comme outil de prévention (Tasp) », indique au « Quotidien » le Pr Gilles Pialoux, infectiologue à l’hôpital Tenon (AP-HP), dont le service est centre investigateur de l’étude PARTNER. PARTNER est une étude observationnelle multicentrique (75 centres de 14 pays européens). Les couples...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
pharmacie

À la Une Activité officinale : le calme après la tempête

Après avoir connu deux vagues records correspondant l'une à l'afflux de demandes de paracétamol et de renouvellement d'ordonnances, l'autre à des prescriptions insolites en hydroxychloroquine, l'activité officinale est en chute libre depuis dix jours. Comment faire face à cette situation inédite sans trop de casse ? Commenter

Partenaires