Sevrage tabagique - Ajuster au mieux le traitement

Sevrage tabagiqueAjuster au mieux le traitement

Christine Fallet
| 28.03.2019

La varénicline est une option chez les fumeurs ayant une dépendance au tabac important. Même chez ceux qui sont réticents à arrêter, il est justifié d'entreprendre un traitement.

  • page 12

Les médicaments d'aide au sevrage tabagique (substituts nicotiniques, bupropion, varénicline) multiplient par 2 à 3 le taux d'abstinence à six mois par rapport au placebo.

« Pour optimiser leur efficacité, on peut jouer sur quatre paramètres : la dose, la durée du traitement, l'observance et le prétraitement », explique le Dr Ivan Berlin (CHU La Pitié-Salpêtrière, Paris). Ainsi, dans le cas des substituts nicotiniques, il faut adapter la dose selon les symptômes...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
20 minutes

Coronavirus : « 20 minutes » pointe quelques rares abus de certains pharmaciens

Après l'appel à témoignages lancé lundi, le quotidien « 20 minutes » livre les histoires de ses lecteurs : des abus rares - et condamnés par la profession - de la part de confrères qui « surfent sur l'inquiétude » face au... Commenter

Partenaires