Inhiber une enzyme pour ralentir le processus neurodégénératif - Maladie de Parkinson : la voie prometteuse des nouveaux inhibiteurs de kinase

Inhiber une enzyme pour ralentir le processus neurodégénératifMaladie de Parkinson : la voie prometteuse des nouveaux inhibiteurs de kinase

Christine Nicolet
| 18.03.2019

Il n'existe actuellement aucun traitement ayant un effet sur la progression de la maladie de Parkinson. Mais aujourd'hui, l'industrie pharmaceutique montre un vif intérêt pour la cible kinase LRRK2 considérée comme à haut potentiel thérapeutique.

  • coupe cerveau

La maladie de Parkinson est le trouble neurodégénératif du mouvement le plus courant, touchant 1 % de la population âgée de 65 ans et plus. Elle se caractérise par la perte progressive des neurones dopaminergiques et l’accumulation d’agrégats de protéine α– synucléine dans le cerveau.

Seule la thérapie par remplacement de la dopamine, qui compense la perte neuronale en dopamine, réduit les symptômes moteurs de la maladie. Mais elle ne permet pas de stopper ou de ralentir le...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
baisse

ROSP générique : pour la FSPF, le compte n’y est pas

Les pharmaciens toucheront cette année en moyenne 2 213 euros de moins au titre de la ROSP générique. Un effondrement jugé inacceptable par la FSPF. Le paiement de la rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP) pour la... 5

Partenaires