Plus de dépressions - Le diabète, c’est aussi dans la tête

Plus de dépressionsLe diabète, c’est aussi dans la tête

Dr Maia Bovard Gouffrant
| 08.11.2018

Les diabétiques sont plus souvent atteints de troubles anxiodépressifs et plus souvent dépressifs que les sujets sains. Et cette relation bidirectionnelle  compromet le contrôle glycémique.

  • cerveau

Diabétologues et psychologues s’intéressent de près à la détresse liée au diabète (diabetes specific emotional distress), définie par le poids psychologique que représente le stress de la maladie, la crainte des complications ou les émotions liées à la gestion du diabète au quotidien. Elle est considérée comme le facteur de santé psychosocial le plus important dans la prise en charge d’un diabète. Elle est évaluée par différentes échelles, comme celle du questionnaire PAID (Problem Areas...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
maillage

À la Une Moins d'officines, mais un réseau plus fort Abonné

En dépit d’une perte record du nombre de pharmacies en 2018, c’est un maillage officinal en pleine consolidation et bénéficiant de l’émergence d’une nouvelle génération de titulaires qui apparaît aux détours des statistiques publiées par l'Ordre national des pharmaciens. Commenter

Partenaires