Des besoins difficiles à couvrir et des idées reçues - Les Français manquent de vitamine D

Des besoins difficiles à couvrir et des idées reçuesLes Français manquent de vitamine D

Christine Nicolet
| 11.10.2018

Les idées reçues sur la vitamine D persistent dans l'esprit des Français et ce manque de connaissances participe à entretenir son déficit et ses conséquences sur la santé. Il devient nécessaire d'informer et de faire de la prévention auprès du grand public.

  • cristaux vit D

Il n'existe pas de symptômes spécifiques à l'insuffisance en vitamine D, et un Français adulte sur deux manque de vitamine D souvent sans le savoir. Si la quasi-totalité des Français (97 %) déclare avoir entendu parler de cette vitamine, les deux tiers affirment ne pas connaître ses bénéfices.

Acteur de santé impliqué dans la prévention, Mylan a lancé entre le 18 et le 23 juillet 2018 en partenariat avec l'Ifop une nouvelle étude* sur la connaissance et la perception qu...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
coupable

À la Une Pénuries de médicaments : qui est coupable ? Abonné

Les ruptures d'approvisionnement en vaccin antigrippal que rencontrent actuellement les pharmaciens remettent sur les devants de la scène les propositions du rapport sénatorial sur les pénuries de médicaments et de vaccins. Et font émerger diverses pistes, dont une meilleure utilisation du DP-Ruptures pour identifier les causes de ces pénuries. Commenter

Partenaires