Infections à pneumocoques chez l'enfant - La HAS défavorable à l’intégration du vaccin Synflorix dans le calendrier vaccinal

Infections à pneumocoques chez l'enfantLa HAS défavorable à l’intégration du vaccin Synflorix dans le calendrier vaccinal

Fabienne Rigal
| 23.04.2018

La Haute Autorité de santé (HAS) publie ce jeudi les premières recommandations vaccinales depuis que cette mission lui a été attribuée. La Haute Autorité recommande de ne pas intégrer le vaccin Synflorix à la stratégie vaccinale contre les infections à pneumocoques chez l'enfant âgé de moins de 5 ans.

La Haute Autorité de santé (HAS), à la demande du ministère de la Santé, a évalué la place du vaccin contre le pneumocoque Synflorix (GSK) dans le cadre de la stratégie de prévention actuelle en France.

Elle recommande de ne pas intégrer ce vaccin à la stratégie vaccinale, laquelle, chez les enfants, repose sur l’utilisation de Prevenar 13 (VPC13) de Pfizer. Le vaccin Pneumovax ne dispose d'une AMM que chez les sujets âgés de 2 ans et plus présentant un risque accru de...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Prescription électronique

À la Une Ordonnance électronique : c'est pour quand ? Abonné

En chantier depuis plusieurs années, l’application de l’e-prescription va s’accélérer, une évolution rendue nécessaire par la sécurisation de la transmission des ordonnances. Mais aussi par l'encouragement des professionnels de santé à la coordination des soins. Commenter

Partenaires