Anomalies de fermeture du tube neural - La prise d'acide folique s'impose avant la conception

Anomalies de fermeture du tube neuralLa prise d'acide folique s'impose avant la conception

Christine Nicolet
| 19.03.2018

Aujourd'hui en France, 800 à 1 000 grossesses par an sont concernées par les anomalies de fermeture du tube neural (AFTN). Il a été démontré qu'une prescription systématique de folates est recommandée en prévention dès le désir de grossesse. Malheureusement, seulement 23 % des femmes enceintes auraient suivi cette recommandation en 2016.

  • cristaux

« Les AFTN constituent un ensemble de malformations congénitales qui se produisent entre le 21e et le 28e jour de la gestation, généralement au moment où la femme apprend qu'elle est enceinte. Or, dès qu'il est constitué, ce défaut est irréversible, et quand les femmes apprennent leur grossesse il est trop tard », alerte le Pr Michel Zerah (hôpital Necker à Paris).

Ces anomalies correspondent à un défaut de fermeture d'un ou plusieurs arcs postérieurs de la vertèbre ou de...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Prescription électronique

À la Une Ordonnance électronique : c'est pour quand ? Abonné

En chantier depuis plusieurs années, l’application de l’e-prescription va s’accélérer, une évolution rendue nécessaire par la sécurisation de la transmission des ordonnances. Mais aussi par l'encouragement des professionnels de santé à la coordination des soins. Commenter

Partenaires