Cancérologie - Dépister avant de traiter par 5-FU

CancérologieDépister avant de traiter par 5-FU

08.03.2018

Début février, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) alertait sur les effets secondaires graves du traitement par fluoropyrimidines (5-fluorouracile et capécitabine) en cancérologie chez des patients présentant un déficit enzymatique (déficit en dihydropyrimidine déshydrogénase, DPD). Aujourd’hui, l’agence sanitaire recommande de dépister systématiquement le déficit en DPD. Rappelons qu’au total, 17 laboratoires hospitaliers réalisent en routine...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
pandémie

Coronavirus, une pandémie en vue ?

Plus de 200 cas détectés dans le nord de l'Italie, au moins 12 morts en Iran, des pays qui ferment leurs frontières… l’épidémie de Covid-19 prend une ampleur mondiale. À la date du 24 février, plus de 2 600 personnes sont... 3

Partenaires