Le décryptage du gène de l’obésité ADCY3 - Une piste inédite dans les maladies métaboliques

Le décryptage du gène de l’obésité ADCY3Une piste inédite dans les maladies métaboliques

Dr Irène Drogou
| 15.01.2018

Trois études indépendantes dans « Nature Genetics » mettent un coup de projecteur sur le gène de l’obésité ADCY3, mal connu jusqu’alors. Ces résultats laissent espérer le développement de nouveaux traitements de l’obésité.

  • OBESE

La génétique n’a pas dit son dernier mot dans l’obésité. Pour preuve, dans le même numéro de « Nature Genetics », trois études indépendantes révèlent de façon inédite le rôle du gène ADCY3 dans la prise de poids et le mécanisme de la faim, suggérant de nouvelles cibles thérapeutiques.

En France, environ 4 à 5 % des sujets obèses sont porteurs de mutations dites rares, à savoir celles des gènes de la pro-opiomélanocortine (POMC), de la leptine et de son...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Pascal Brière 2

À la Une Biosimilaires : la substitution est déjà possible Abonné

Le président de Biogaran, Pascal Brière, défend ouvertement la substitution par le pharmacien du médicament biologique d’origine par son biosimilaire. Las d’attendre un hypothétique décret d’application en précisant les modalités, il estime que le pharmacien peut s’en passer. 1

Partenaires