Prise en charge d’une asthénie
Formation thérapeutique du Pharmacien

Prise en charge d’une asthénie

08.01.2018
Le diagnostic étiologique d’une asthénie ne doit pas être négligé, et ce d’autant plus qu’elle s’avère persistante. L’interrogatoire du patient peut être utilement complété par une échelle d’évaluation dite « échelle de fatigue de Pichot ». Le diagnostic requiert souvent à minima une analyse de sang, parfois une imagerie, etc. car l’asthénie est un symptôme traité avant tout en soignant sa cause lorsqu’elle peut être découverte. Dans ce contexte, les soins et les mesures prescrites sont...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
homeo

À la Une Homéopathie : les granules de la discorde Abonné

La tribune fustigeant l'homéopathie signée de 124 professionnels de santé, parue le 18 mars dernier, et soutenue à ce jour par plus de 2 400 personnes, n’en finit plus de faire des vagues. La polémique ne cesse d’enfler et pousse sociétés savantes, agences sanitaires et gouvernement à prendre position sur la place de l’homéopathie dans l’arsenal thérapeutique. 1

Partenaires