Asthénie iatrogène
Formation thérapeutique du Pharmacien

Asthénie iatrogène

08.01.2018
Il ne faut pas négliger la possibilité que l’asthénie ait une étiologie iatrogène, au décours d’une intervention chirurgicale par exemple (surtout s’il y a eu anesthésie de longue durée) – elle est alors également réactionnelle -, mais aussi, de façon plus banale, à la suite de la prise de certains médicaments : psychotropes (antidépresseurs, en faisant la part de ce qui ressort de la symptomatologie dépressive elle-même), antalgiques (notamment sédatifs comme les opioïdes), certains...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
rému

À la Une Votre rémunération au scalpel Abonné

Depuis le 1er janvier, de nouveaux honoraires et taux de marge sont entrés en vigueur. L'objectif : déconnecter encore un peu plus la rémunération des pharmaciens des prix des médicaments. 1

Partenaires