Sécurité d'Uptravi - L'ANSM lève les doutes

Sécurité d'UptraviL'ANSM lève les doutes

Mélanie Maziere
| 04.01.2018

Inquiète après cinq décès survenus à l'initiation d'Uptravi (selexipag), indiqué dans certaines formes d'hypertension artérielle pulmonaire, l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) alerte les prescripteurs. Elle demande aux spécialistes en pneumologie, cardiologie et médecine interne de ne plus initier ce traitement, de réévaluer ceux en cours et de porter une attention particulière aux contre-indications et mises en garde figurant...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Olivier Véran

Olivier Véran veut relancer la production de médicaments en Europe

Hier au Sénat, le nouveau ministre de la Santé, Olivier Véran, s'est montré rassurant quant au risque sur l'approvisionnement en médicaments du fait de l'épidémie de coronavirus qui paralyse l'industrie chinoise. Il prône... 1

Partenaires