Une première chez un patient VIH français - Les réservoirs viraux purgés par un anticancéreux

Une première chez un patient VIH françaisLes réservoirs viraux purgés par un anticancéreux

Damien Coulomb
| 11.12.2017

Traité pour un cancer du poumon, un patient infecté par le VIH a vu la quantité de virus réfugiés dans ses cellules réservoirs baisser drastiquement sous l’effet d’un anti PD1. Si ce cas unique est à prendre avec beaucoup de précaution, il génère beaucoup d’espoirs pour les experts qui y voient une possible validation de la théorie du « Chock and Kill ».

  • sida

C’est encore un cas isolé, mais il est scruté par beaucoup de spécialistes : un patient français, infecté par le VIH et traité pour un cancer du poumon, a vu ses réservoirs viraux réduits par un inhibiteur de checkpoint.

« Nous manquons encore de recul, il faut donc rester très prudent », prévient le Pr Jean-Philippe Spano, du département d’oncologie médicale du groupe hospitalier Pitié-Salpétrière-Charles-Foix (AP-HP), qui a cosigné une lettre de...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires