Une première chez un patient VIH français - Les réservoirs viraux purgés par un anticancéreux

Une première chez un patient VIH françaisLes réservoirs viraux purgés par un anticancéreux

Damien Coulomb
| 11.12.2017

Traité pour un cancer du poumon, un patient infecté par le VIH a vu la quantité de virus réfugiés dans ses cellules réservoirs baisser drastiquement sous l’effet d’un anti PD1. Si ce cas unique est à prendre avec beaucoup de précaution, il génère beaucoup d’espoirs pour les experts qui y voient une possible validation de la théorie du « Chock and Kill ».

  • sida

C’est encore un cas isolé, mais il est scruté par beaucoup de spécialistes : un patient français, infecté par le VIH et traité pour un cancer du poumon, a vu ses réservoirs viraux réduits par un inhibiteur de checkpoint.

« Nous manquons encore de recul, il faut donc rester très prudent », prévient le Pr Jean-Philippe Spano, du département d’oncologie médicale du groupe hospitalier Pitié-Salpétrière-Charles-Foix (AP-HP), qui a cosigné une lettre de...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
besset

« Continuez à substituer, même en cas d'égalité des prix ! »

Philippe Besset, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), appelle les confrères à continuer la substitution, même en cas d'alignement des prix du princeps sur les génériques, « pour la survie de... 7

Partenaires