Infectiologie - De la chloroquine contre le virus Zika

InfectiologieDe la chloroquine contre le virus Zika

27.11.2017

Chez la femme enceinte, le virus Zika provoque des malformations fœtales, notamment des microcéphalies. Des chercheurs ont montré que la prise de chloroquine, antipaludique bien connu, pourrait permettre d’éviter ces effets fœtotoxiques.

Après avoir fait ses preuves comme antipaludique, mais aussi dans la polyarthrite rhumatoïde et le lupus érythémateux, la chloroquine (Nivaquine et génériques) s’attaque à un autre domaine : la lutte contre le virus Zika, qui peut entraîner chez les femmes enceintes des malformations fœtales, notamment des microcéphalies.

En effet, dans une étude récente publiée dans « Scientific reports » (une publication en ligne du groupe « Nature ») des chercheurs...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
interpro

À la une Grand débat : les pharmaciens donnent de la voix Abonné

Quelle place occupe la santé et ceux qui en sont responsables au cœur du grand débat national ? Pour le savoir, une enquête exceptionnelle a été menée par Odoxa pour le groupe GPS (Groupe profession santé). Ses résultats montrent les aspirations, les critiques mais aussi les pistes préconisées par les acteurs du secteur pour améliorer le fonctionnement du système de santé et répondre aux enjeux... Commenter

Partenaires