Nouvelles recommandations de la Haute Autorité de santé - Évaluer le degré de sévérité de la dépression, pour utiliser les antidépresseurs à meilleur escient

Nouvelles recommandations de la Haute Autorité de santéÉvaluer le degré de sévérité de la dépression, pour utiliser les antidépresseurs à meilleur escient

Fabienne Rigal
| 13.11.2017

Mal identifiée, surtraitée… la dépression réclame d’être mieux repérée et mieux prise en charge en soins de premiers recours, assure la Haute Autorité de santé (HAS), qui présente ses nouvelles recommandations en la matière. Celles-ci, contrairement à celles de 2002, s’adressent aux professionnels de santé de premier recours.

  • depression

La Haute Autorité de santé (HAS) a actualisé les recommandations publiées en 2002 sur la prise en charge de la dépression. Objectifs ? Mieux identifier les patients concernés, améliorer leur qualité de vie, et prévenir le risque suicidaire. Ces recommandations, contrairement à celles de 2002, s’adressent aux professionnels de santé de premier recours.

Elles décrivent les symptômes, les possibles diagnostics différentiels, les éléments à rechercher lors de l’entretien clinique...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Sénat

Le Sénat adopte une mesure d'urgence en faveur de la répartition

Les sénateurs ont adopté un amendement visant à exclure les médicaments génériques de la taxe sur le chiffre d'affaires des grossistes. Une mesure d’urgence saluée par la Chambre syndicale de la répartition pharmaceutique (CSRP).... 2

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.