IEC et ARA II - À proscrire durant la grossesse

IEC et ARA IIÀ proscrire durant la grossesse

Charlotte Demarti
| 23.10.2017

Les inhibiteurs de l'enzyme de conversion et les sartans (ARA II) sont contre-indiqués à partir du deuxième trimestre de grossesse et déconseillés au premier, en raison de risques graves pour le fœtus. Pourtant, certaines femmes enceintes continuent à être exposées à ces familles de médicaments.

« Des cas d'exposition à un inhibiteur de l'enzyme de conversion (IEC) ou à un antagoniste des récepteurs de l’angiotensine (ARA II) au cours des 2e et 3e trimestres de la grossesse continuent d'être régulièrement déclarés, alors que ces médicaments sont contre-indiqués à ce stade de la grossesse », alerte l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). « Ces expositions ont, pour certaines, eu des conséquences graves, voire fatales, pour le...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Grand débat

Participez au Grand débat national : « le Quotidien » vous donne la parole

À l’occasion du Grand débat national, nehs et le Groupe profession santé (GPS) réunissant « le Quotidien du pharmacien », « le Quotidien du médecin », « le Généraliste », « infirmiers.com », s’associent pour lancer une grande enqu... Commenter

Partenaires