Maladies rares, cancers... - Big data, des promesses et beaucoup de questions

Maladies rares, cancers...Big data, des promesses et beaucoup de questions

David Bilhaut
| 02.10.2017

En exploitant à large échelle nos données de santé, les technologies big data doivent en principe faire progresser les parcours et systèmes de soins. Couplé aux solutions d’intelligence artificielle qui esquissent un futur de « robots médecins », cet univers fascine autant qu’il inquiète.

  • big data

« Le big data en santé, c’est l’utilisation et la réutilisation de données habituellement produites de façon cloisonnée dans le temps, dans l’espace, pour des finalités différentes, avec une possibilité de chaîner et d’enrichir ces données », résume le Dr Thomas Lefèvre, praticien hospitalier et coordinateur d’un groupe de travail big data en santé au sein du ministère des Affaires sociales et de la Santé.

Pour le Dr Lefèvre, il est aujourd’hui grand temps de...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
non substituable

Les nouvelles règles pour le « non substituable »

Les cas où la mention « non substituable » (NS) peut être apposée sur l'ordonnance par le prescripteur viennent d'être définis par un arrêté paru aujourd'hui au « Journal officiel ». Voulues par la ministre de la Santé, Agnès... 6

Partenaires