Microbiote intestinal et alcoolisme chronique - L'impact des bactéries sur l'hépatotoxicité de l'alcool

Microbiote intestinal et alcoolisme chroniqueL'impact des bactéries sur l'hépatotoxicité de l'alcool

Christine Nicolet
| 25.09.2017

Au cours des dernières années, le microbiote intestinal est apparu comme un des facteurs influençant la susceptibilité de développer la maladie alcoolique de foie (MAF). Une dysbiose est observée lors de lésions hépatiques induites par l'alcool.

  • micro

Le foie et le tractus gastro-intestinal sont intimement liés par des connexions anatomiques et physiologiques. Le foie est irrigué pour 75 % par la veine porte et ainsi exposé aux nutriments, toxines, antigènes alimentaires ou micro-organismes venant du tube digestif.

Les données actuelles tendent à prouver qu'une altération de la barrière intestinale est une étape précoce dans le développement de maladies hépatiques (stéatose, fibrose ou cirrhose). Cette altération est une...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ameli

Déclaration des ROSP : le délai est prolongé

Les pharmaciens retardataires ont jusqu’au 29 mars - au lieu du 18 mars - pour déclarer les nouvelles ROSP. La saisie sur « Amelipro » des nouvelles ROSP des pharmaciens est prolongée jusqu’au 29 mars 2019 à la place du 18 mars... Commenter

Partenaires