Une surprenante découverte à confirmer dans des essais cliniques - Des anti-asthmatiques seraient protecteurs contre la maladie de Parkinson

Une surprenante découverte à confirmer dans des essais cliniquesDes anti-asthmatiques seraient protecteurs contre la maladie de Parkinson

Dr Véronique Nguyen
| 11.09.2017

Une équipe de Boston a découvert via un criblage que les agonistes β2-adrénergiques (ex. salbutamol) peuvent réduire l’expression du gène alpha-synucléine. Une large étude épidémiologique portant sur la population norvégienne a par ailleurs montré que la prise du salbutamol contre l’asthme abaisse le risque de la maladie de Parkinson.

  • parkinson

« Notre étude suggère une nouvelle piste dans le traitement de la maladie de Parkinson », précise au « Quotidien » le Dr Clemens Scherzer, neurologue à la Harvard Medical School et au Brigham and Women’s Hospital de Boston.

L’étude qu’il a dirigée et dont les résultats sont publiés dans la revue « Science » montre que des agonistes β2-adrénergiques pourraient ralentir la progression de la maladie de Parkinson. «...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
carte

À la Une Ruptures de stock : les contradictions européennes Abonné

Dénonçant « l’épuisement des stocks de médicaments » lié aux importations parallèles, une députée européenne a interrogé la Commission sur ces pratiques, mais celle-ci en a confirmé la légalité. Pourtant, comme le rappelle la pharmacovigilance, les pénuries de médicaments qu'elles peuvent engendrer, présentent parfois des risques iatrogènes. 2

Partenaires