Cancers du sein - Un outil pour identifier les cas à risque ultra-faible

Cancers du seinUn outil pour identifier les cas à risque ultra-faible

Charlotte Demarti
| 10.07.2017

Le test Mammaprint, qui établit un score de risque après analyse de 70 gènes, a permis d’identifier les femmes opérées d'un cancer du sein dont le risque métastatique est extrêmement faible. En postopératoire, ces femmes pourraient bénéficier d’une hormonothérapie courte, voire d'aucun traitement.

Il existe des cancers du sein qui présentent un risque de métastase extrêmement faible, qu’on appelle les tumeurs indolentes. Une fois ces tumeurs à risque extrêmement faible opérées et traitées, la poursuite du traitement à long terme pourrait être allégée. Toutefois, faut-il encore pouvoir identifier ces tumeurs indolentes. Or une étude publiée dans le « JAMA Oncology » montre que le test prédictif Mammaprint serait capable de les identifier. Ce test, autorisé aux États...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Olivier Véran

Olivier Véran veut relancer la production de médicaments en Europe

Hier au Sénat, le nouveau ministre de la Santé, Olivier Véran, s'est montré rassurant quant au risque sur l'approvisionnement en médicaments du fait de l'épidémie de coronavirus qui paralyse l'industrie chinoise. Il prône... 1

Partenaires