Dermatite atopique sévère - Un traitement spécifique très attendu

Dermatite atopique sévèreUn traitement spécifique très attendu

Evelyne Gogien-Oudry
| 06.07.2017

Comme le psoriasis il y a 15 ans, la dermatite atopique sévère va prochainement bénéficier de traitements innovants issus de la meilleure compréhension de ses mécanismes inflammatoires.

Près de 100 000 Français souffrent de dermatite atopique sévère, encore trop souvent assimilée à un simple eczéma. Une idée reçue parmi d'autres contre lesquelles lutte la première campagne nationale de sensibilisation « Ma peau est une prison » lancée par Sanofi Genzyme et l'Association française de l'eczéma*.

Neuf patients sur dix ont des démangeaisons quotidiennes intenses et 2/3 durant plus de 12 heures par jour, auxquelles s'ajoutent rougeurs, lésions...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Olivier Véran

Olivier Véran veut relancer la production de médicaments en Europe

Hier au Sénat, le nouveau ministre de la Santé, Olivier Véran, s'est montré rassurant quant au risque sur l'approvisionnement en médicaments du fait de l'épidémie de coronavirus qui paralyse l'industrie chinoise. Il prône... 1

Partenaires