Équilibre glycémique et auto-injections d'insuline - La qualité du geste est déterminante

Équilibre glycémique et auto-injections d'insulineLa qualité du geste est déterminante

Christine Nicolet
| 06.07.2017

Hématomes, douleurs, saignements, boules de graisses… telles sont les conséquences d'une technique d'auto-injection d'insuline inadaptée. L'entreprise BD appelle tous les professionnels de santé à se mobiliser pour que les patients diabétiques acquièrent une meilleure maîtrise du geste.

  • insuline

Une injection correcte garantit une insulinothérapie optimale. Or seulement 25 % des diabétiques de type 1 ou 2 pratiquent le bon geste. Parmi les principaux mésusages, on note une injection trop profonde, au-delà du tissu sous-cutané. Lorsqu'on pique dans le muscle, la résorption d'insuline est plus rapide, sa concentration dans le sang augmente ce qui peut entraîner une hypoglycémie. L'épaisseur superficielle de la peau n'étant que de deux millimètres en moyenne, la longueur...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ameli

Déclaration des ROSP : le délai est prolongé

Les pharmaciens retardataires ont jusqu’au 29 mars - au lieu du 18 mars - pour déclarer les nouvelles ROSP. La saisie sur « Amelipro » des nouvelles ROSP des pharmaciens est prolongée jusqu’au 29 mars 2019 à la place du 18 mars... Commenter

Partenaires