Cancer de l'ovaire - De nouvelles molécules en développement

Cancer de l'ovaireDe nouvelles molécules en développement

Christine Nicolet
| 29.06.2017

Le pronostic du cancer de l'ovaire est sombre car le diagnostic est tardif et les rechutes sont fréquentes (75 % à un stade avancé) avec une médiane de survie de 15 à 20 mois. Dans ce contexte, il est essentiel d'avoir accès à de nouvelles alternatives thérapeutiques.

Avec 4 500 nouveaux cas par an, le cancer de l'ovaire est le sixième cancer féminin et la première cause de décès par cancers gynécologiques.

Dans 90 % des cas, c’est la surface externe des ovaires (cellules épithéliales) qui est touchée. On parle d’adénocarcinome. Le traitement initial repose principalement sur la chirurgie, avec comme objectif l'exérèse complète des lésions. Si la résection est impossible, on a recours à une chimiothérapie néoadjuvante avant la chirurgie d...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à Malo-lès-Bains-0

Le tour de France des pharmacies Étape à Malo-lès-Bains

Pendant tout le mois d’août, nous vous avons proposé de sillonner les routes de France à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Pour cette quatrième et dernière étape de notre tour de France des pharmacies, nous jetons les amarres à Malo-lès-Bains, dans l'officine de Jean-Michel Wargnez. Commenter

Partenaires