Prise en charge de l’ostéoporose postménopausique - Nouvelles recommandations pour patientes à risques

Prise en charge de l’ostéoporose postménopausiqueNouvelles recommandations pour patientes à risques

Didier Rodde
| 15.06.2017

En prélude à la prochaine Journée mondiale contre l’Ostéoporose, qui se déroulera le 20 octobre prochain, la Société Française de Rhumatologie et le Groupe de Recherche et d’Information sur les Ostéoporoses (GRIO) viennent d’annoncer la réactualisation de leurs recommandations concernant la prise en charge de l’ostéoporose postménopausique.

  • osteo

Si les raisons qui justifient cette nouvelle version (les précédentes remontent à 2012) sont nombreuses (nouvelles données épidémiologiques, nouvelles études…), la principale d’entre elles réside dans le recul inquiétant ces dernières années de la prise en charge de cette pathologie. Recul illustré, notamment, par une diminution de 6,4 % par an du nombre de densitométries et une baisse globale du nombre de patientes recevant un traitement contre l’ostéoporose de 25 % entre...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Pascal Brière 2

À la Une Biosimilaires : la substitution est déjà possible Abonné

Le président de Biogaran, Pascal Brière, défend ouvertement la substitution par le pharmacien du médicament biologique d’origine par son biosimilaire. Las d’attendre un hypothétique décret d’application en précisant les modalités, il estime que le pharmacien peut s’en passer. 1

Partenaires