Un nouveau réservoir pour le VIH - Les macrophages participent directement à la persistance du virus

Un nouveau réservoir pour le VIHLes macrophages participent directement à la persistance du virus

Fabienne Rigal
| 24.04.2017

Grâce à un modèle de souris dépourvues de lymphocytes T, des chercheurs américains ont mis pour la première fois en lumière le rôle clé des macrophages dans l’infection au VIH. Une piste pour la recherche de nouveaux traitements, publiée dans « Nature Medicine ».

  • VIH

Les chercheurs de la division des maladies infectieuses de l’école de médecine de l’université de Caroline du Nord ont créé un modèle humanisé de souris uniquement myéloïdes, et donc dépourvues de lymphocytes T. Après avoir été infectées par le VIH, les souris ont reçu une trithérapie antirétrovirale pendant 5 semaines.

Une charge virale indétectable a été obtenue chez l’ensemble des souris traitées. Après arrêt des ARV, les chercheurs n’ont constaté aucun...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
equilibre

À la Une Accord CNAM : compromis ou trahison ? Abonné

L'assurance-maladie et les syndicats de pharmaciens jouent les funambules dans les négociations conventionnelles qui viennent de se rouvrir. Car tout est affaire d'équilibre entre la CNAM, qui cherche à récupérer un « trop perçu » par les pharmaciens, et les syndicats aux intérêts divergents. Alors que la FSPF refuse tout compromis qui ne permettrait pas au réseau officinal de recouvrir son... 14

Partenaires