Flore intestinale - Le microbiote intestinal impliqué dans le Parkinson

Flore intestinaleLe microbiote intestinal impliqué dans le Parkinson

Nicolas Tourneur
| 20.03.2017

On le sait : une participation de la flore intestinale au développement de nombreuses maladies allant du cancer au côlon irritable, est suspectée - à défaut d’être prouvée -. Il faut y ajouter maintenant des éléments suggérant un lien entre le développement d’une maladie de Parkinson et la composition qualitative et quantitative de la flore intestinale.

Associant des centaines de milliards de bactéries appartenant à plus de mille espèces, le génome collectif de l’ensemble du microbiote de notre intestin excède ainsi de plus de cent fois notre propre génome et une flore entérique équilibrée semble indispensable au maintien d’une bonne santé générale.

L’équipe de Haydeh Payami, professeur de neurologie à l’université de l’Alabama (Birmingham), a mis en évidence des anomalies majeures dans la composition du microbiote chez des...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
lille

Chine : quatre étudiantes en pharmacie de Lille rapatriées en urgence

Quatre étudiantes de la faculté de pharmacie de Lille en stage à Wuhan (Chine) ont été rapatriées d'urgence en France le week-end dernier. Étudiantes en cinquième année de pharmacie à Lille, option pharmacie industrielle, elles... Commenter

Partenaires