Prévention cardiovasculaire secondaire - Une aspirine qui a du coeur

Prévention cardiovasculaire secondaireUne aspirine qui a du coeur

David Bilhaut
| 06.03.2017

Pour favoriser l’observance chez les sujets âgés en prévention secondaire de pathologies cardiovasculaires, Pfizer propose avec RESITUNE, une aspirine faiblement dosée en comprimé gastro-résistant qui se distingue par sa forme de coeur.

« Dans la prévention des maladies cardiovasculaires, la compliance des traitements reste un problème », constate le Dr Bruno Valtier, directeur médical de Pfizer France.

En lançant ses comprimés RESITUNE d’aspirine faiblement dosée, le laboratoire propose une présentation originale en forme de cœur dans le but d’améliorer l’observance d’un traitement au long cours en prévention cardiovasculaire secondaire, notamment chez les patients ayant des antécédents de...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Olivier Véran

Olivier Véran veut relancer la production de médicaments en Europe

Hier au Sénat, le nouveau ministre de la Santé, Olivier Véran, s'est montré rassurant quant au risque sur l'approvisionnement en médicaments du fait de l'épidémie de coronavirus qui paralyse l'industrie chinoise. Il prône... 1

Partenaires