Les chiffres du mélanome au congrès de l'ECCO - Le nombre de décès en hausse jusqu'en 2030-2035

Les chiffres du mélanome au congrès de l'ECCOLe nombre de décès en hausse jusqu'en 2030-2035

Dr Irène Drogou
| 02.02.2017

Des chercheurs de l’International Prevention Research Institute (iPRI) de Lyon ont estimé le nombre de décès à venir par mélanome jusqu’en 2050 dans 3 pays phares, l’Australie, les États-Unis et la Suède. Malgré une prévention primaire active, le nombre de décès augmentera jusqu’en 2030-2035 en raison de la croissance et du vieillissement de la poulation. L’accès aux nouveaux traitements pourra influer favorablement sur ces prévisions.

  • melanome

Le nombre de décès par mélanome dans le monde va augmenter jusqu’en 2030-2035 avant de décroître peu à peu, estiment des chercheurs de l’International Prevention Research Institute (iPRI) de Lyon.

Alors que les générations nées après 1960 sont moins à risque que leurs aînées, l’équipe dirigée par le Pr Philippe Autier fait la prévision que le nombre de décès ne repassera en-dessous du seuil actuel qu’à partir de 2050, en raison du vieillissement et de la croissance de...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Notice

Autotests : des notices à revoir, selon l'Académie de pharmacie

Les notices de plusieurs autotests commercialisés en pharmacie sont inexactes et de nature à rassurer ou inquiéter à tort les usagers, pointe une étude de l’Académie de pharmacie. Autotests VIH, tétanos, allergie, anémie… Des... 3

Partenaires